Étude de cas en pathologie clinique : Hyperplasie mammaire fibro-épithéliale chez une jeune chatte

 

Informations contextuelles

Age : 1 an
Sexe : femelle
Espèce : félin
Race : domestique à poil long
Amammése : aucun antécédent

Signes cliniques

  • Elle a été présentée chez son vétérinaire en raison d’une augmentation de volume soudaine, mais non douloureuse, des glandes mammaires thoraciques gauches et droites, ainsi que des glandes mammaires caudales gauches. La condition durait depuis 3 jours.
  • Une cytologie de 3 glandes mammaires a été effectuée. Les 3 sites ont démontré une apparence cytologique similaire.

Aspiration d’une glande mammaire thoracique droite

Description cytologique et interprétation

Deux populations cellulaires sont observées.

La population prédominante est composée de cellules fusiformes individuelles et en amas associés à une quantité modérée de matrice extra-cellulaire rosée. Les noyaux des cellules varient légèrement en taille.

La deuxième population cellulaire est de type épithélial et se manifeste sous la forme de feuillets et d’amas. Le ratio N : C est élevé. Les cellules possèdent un noyau rond dense, ainsi qu’une très faible quantité de cytoplasme basophilique. L’anisocytose et l’anisocaryose sont minimes.

Compte tenu du signalement de la patiente, ainsi que de l’anamnèse, ces observations sont surtout compatibles avec une hyperplasie mammaire fibro-épithéliale.

 

Discussion

L’hyperplasie mammaire fibro-épithéliale (HMF), aussi appelée fibroadénomatose ou hyperplasie mammaire féline, désigne une prolifération non néoplasique d’une ou de plusieurs glandes mammaires, sans production lactée, faisant suite à une stimulation hormonale. En cytologie, on note à la fois une composante épithéliale canaliculaire et une composante stromale.

Cette condition survient généralement chez les jeunes chattes en estrus âgées de moins de 2 ans, mais elle peut aussi être observée à l’occasion chez les chattes gestantes ou en pseudo-gestation, ou chez les chattes opérées (ou même chez les mâles) qui reçoivent un médicament à base de progestérone.

Lorsqu’une seule glande mammaire est impliquée ou lorsque la condition survient chez une chatte plus âgée, il peut être difficile de la différencier d’une tumeur mammaire et, dans ce cas, l’examen histopathologique est nécessaire pour établir un diagnostic définitif.

À propos de l'auteur

Emmeline Tan, DVM, DVSc, DACVP

Dre Tan a reçu son DMV de l’Ontario Veterinary College (OVC) en 2000. Par la suite, elle a pratiqué dans le domaine des petits animaux sur la Côte Ouest des États-Unis et du Canada pendant 5 ans avant de retourner à son alma mater pour compléter une résidence en pathologie clinique et obtenir la certification de l’ACVP en 2009. De 2009 à 2013, Dre Tan a travaillé pour le Département de Pathobiologie où elle enseignait la pathologie clinique aux étudiants en médecine vétérinaire. De même, elle participait à la formation des résidents en pathologie et analysait les échantillons de pathologie clinique soumis par l'OVC Health Sciences Centre. Dre Tan s’est jointe à IDEXX en 2013. L’hématologie et l’oncologie sont ses principaux intérêts.

Dans ses temps libres, Dre Tan aiment passer du temps avec son conjoint et ses deux chiens, Winnie et Telly.

Si vous avez des questions concernant ce cas ou vous souhaitez discuter du diagnostic, n’hésitez pas de communiquer avec l'auteur.

Consultez les études de cas en pathologie clinique
 

Nouveau Anaplasmose chez un chien par Julie Webb, DVM, DACVP

Blastomycose chez un chien par Julie Webb, DVM, DACVP

Cryptococcose chez un chien par Carrie Flint, DVM, DACVP

Démodécie chez un chien par Brittney Fierro, DVM, DACVP

Hyperplasie mammaire fibro-épithéliale chez une jeune chatte par Emmeline Tan, DVM, DVSc, DACVP

Hyperglobulinémie sévère chez un chien par Sébastien Overvelde, DVM, MSc, DACVP

Microdysplasie vasculaire chez une chien par Cathy Monteith DVM, MVSc, DACVP

Mycobactériose cutanée (lèpre) chez un chat par Natalie Kowalewich, DVM, DACVP

Péritonite infectieuse féline chez un chat par Heidi Peta DVM, MVSc, DACVP


Références :

Sollano-Gallego, L et Masserdotti C. Chapitre 12: Reproductive System. Dans, Canine and Feline Cytology: A Color Atlas and Interpretation Guide, 3e éd. (Raskin R et Meyer D, eds.) Elsevier, St. Louis, 2016. p. 315.

 

Tous les cas ont été suscités par des soumissions aux pathologistes d’IDEXX Canada à leur laboratoire régional.

Dans le but de protéger la confidentialité de nos clients et de leurs patients, les informations contextuelles de nos études sont  légèrement modifiées.