Étude de cas en pathologie clinique : Microdysplasie vasculaire chez une chien

 

Informations contextuelles

Age: 1 an
Sexe: femelle intacte
Espèce: canin
Race: Terrier du Yorkshire
Amammése: aucun renseignement

Signes cliniques

  • Ce chiot ne va pas bien depuis 1 semaine. Elle a toujours eu l’estomac fragile, mais semble plus amorphe récemment.
  • Les résultats de l’analyse hémato-biochimique de la patiente se trouvent dans le tableau à la droite.

Test diagnostiques supplémentaires et interprétation

À la lumière des résultats ci-dessus, un test de sels biliaires pré- et post-prandiaux a été effectué. Les niveaux plasmatiques de protéine C ont également été mesurés.

Taux plasmatique de protéine C : 97%.


Interprétation : Les résultats suggèrent une microdysplasie vasculaire.

 

Discussion

La microdysplasie vasculaire (MDV) est une maladie polygénique causée par une anomalie vasculaire. Elle se retrouve principalement chez les chiens de petite race, surtout chez les terriers. La sévérité des changements vasculaires est très variable et, par conséquent, la présentation clinique est également variable. Les chiens les plus sévèrement atteints peuvent démontrer des signes cliniques en très jeune âge, pouvant aller jusqu’à une hépato-encéphalopathie. Certains chiens peuvent aussi être atteints de shunts porto-systémiques de façon concomitante. 

Chez plusieurs chiens atteints de MDV la condition est identifiée lorsqu’un profil hémato-biochimique préventif est effectué dans le cadre d’une chirurgie élective. D’autres chiens sont diagnostiqués lorsque des résultats anormaux de sels biliaires sont détectés lors d’un profil pré-accouplement. Ces chiens peuvent vivre toute leur vie sans aucun signe clinique, alors que d’autres présenteront des signes de maladie hépatique. Ces derniers peuvent éventuellement développer des signes cliniques à l’âge adulte, ou même à un âge avancé suite à une perte de masse/fonction hépatique secondaire à une autre condition.

Une biopsie hépatique est nécessaire pour obtenir un diagnostic définitif de MDV. Cependant, il existe un test qui peut aider à faire la différence entre la MDV et un shunt porto-systémique. Il est important de faire la distinction entre ces deux conditions, puisque la MDV ne peut pas être traitée chirurgicalement et nécessite un traitement médical. La protéine C'est une protéine plasmatique impliquée dans la coagulation. Chez la plupart des chiens atteints de MDV, le taux de protéine C plasmatique se situe à l’intérieur des valeurs de référence, comme c’est le cas ici. Cependant, chez les chiens atteints de shunt porto-systémique, le niveau de protéine C est habituellement diminué.

Les signes cliniques et les changements de laboratoire notés lors de MDV sont souvent similaires à ceux notés lors de shunt porto-systémique, mais ils sont souvent moins prononcés (i.e. urée basse, diminution du volume globulaire moyen (VGM), hypoalbuminémie, avec ou sans changements des enzymes hépatiques). D’autres chiens atteints de MDV peuvent paraître cliniquement normaux et ne présenter aucune anomalie hémato-biochimique, alors que leur sels biliaires pré- et post-prandiaux peuvent être très anormaux.

Le terrier du Yorkshire a été l’une des premières races rapportées comme étant prédisposée à la MVD, mais on reconnaît maintenant cette condition chez plusieurs autres petites races de chien

À propos de l'auteur

Cathy Monteith DVM, MVSc, DACVP

Dre Monteith a reçu son BS en agriculture à l’University of British Columbia en 1985. En 1989 elle obtient son DMV du Western College of Veterinary Medicine (WCVM). Après avoir pratiqué en Ontario et sur l’Île de Vancouver, elle retourne au WCVM et reçoit sa maîtrise en sciences vétérinaires (MVS c) en 1993 et sa certification à titre de pathologiste clinique de l’ACVP en 1994. Elle a occupé temporairement un poste de professeure au WCVM où elle a effectué des recherches sur les infections lentivirales chez le mouton en 1994–1995.

Au cours des mois hivernaux, elle accomplit son rôle de mère à la patinoire avec une fille en patinage artistique et un fils au hockey mineur. En été elle pratique le camping et la pêche de loisir aux nombreux lacs de la Saskatchewan.

Si vous avez des questions au sujet de ce cas ou vous souhaitez discuter du diagnostic, n’hésitez pas de communiquer avec l'auteur.

Consultez les études de cas en pathologie clinique
 

Mycobactériose cutanée (lèpre) chez un chat par Natalie Kowalewich, DVM, DACVP

Blastomycose chez un chien par Julie Webb, DVM, DACVP

Péritonite infectieuse féline chez un chat par Heidi Peta DVM, MVSc, DACVP

Démodécie chez un chien par Brittney Fierro, DVM, DACVP

Microdysplasie vasculaire chez une chien par Cathy Monteith DVM, MVSc, DACVP

Hyperglobulinémie sévère chez un chien par Sébastien Overvelde, DVM, MSc, DACVP

Cryptococcose chez un chien par Carrie Flint, DVM, DACVP


Références :

  1. Evaluation of plasma protein C activity for detection of hepatobiliary disease and portosystemic shunting in dogs. Toulza O, Center SA, Brooks MB, et al. J Am Vet Med Assoc 2006;229:1761-1771.
  2. Fundamentals of Veterinary Clinical Pathology. Stockham and Scott. Chapter 13 p 462-484. First Edition.
  3. www.vet.utk.edu portosystemic shunts
  4. merckmanual – www.merckmanual.com Sharon Center 2015
  5. JAAHA: Hepatic MVD in dogs a retrospective study of 24 cases (1987-1995) JAAHA 2000 Sept -Oct 36(5) 385-9. Christiansen J et al.
  6. Hepatic vascular malformations in small dog breeds: what the textbooks don’t tell you. Sharon Center DVM, DACVIM http://www.2ndchance.info/portosystemicShunts-Center200X.pdf.

 

Tous les cas ont été suscités par des soumissions aux pathologistes d’IDEXX Canada à leur laboratoire régional.

Dans le but de protéger la confidentialité de nos clients et de leurs patients, les informations contextuelles de nos études sont  légèrement modifiées.