Étude de cas en pathologie clinique : Cryptococcose chez un chien

 

Informations contextuelles

Age : 1 an
Sexe : femelle châtrée
Espèce : canin
Race : Whippet
Anamnèse : inconnues

Signes cliniques

  • Cytologie d’une aspiration à l’aiguille fine d’une masse se trouvant sur le thorax latéral droit d’un jeune chien vivant en Colombie-Brittanique.
  • Aucune anamnèse ni aucune autre information sur la masse n’ont été fournies.

Description cytologique et interprétation

Les lames sont relativement peu cellulaires. Une faible quantité de sang est notée. Les cellules nucléées se composent de macrophages et de neutrophiles, avec un plus faible nombre de petits lymphocytes. On observe des levures rondes entremêlées aux cellules inflammatoires, en nombre léger à modéré. Celles-ci possèdent une capsule claire épaisse entourant une structure centrale ronde mauve, ainsi qu’une paroi cellulaire distincte. Plusieurs micro-organismes exhibent un bourgeonnement à base étroite.

Interprétation : les observations sont compatibles avec une cryptococcose.

 

Discussion

Cryptococcus neoformans est retrouvé dans les matières fécales de nombreuses espèces d’oiseaux, ainsi que dans la matière végétale en décomposition. Une autre espèce, Cryptococcus gattii, soulève une inquiétude croissante en Colombie-Brittanique depuis la dernière décennie. Ce micro-organisme se retrouve dans l’eau fraîche, l’eau de mer, l’écorce des arbres et l’air environnant. Une infection cutanée par Cryptococcus spp. peut survenir suite à une inoculation directe de spores fongiques se trouvant dans l’environnement.

La capsule caractéristique des levures leur sert de protection en les protégeant des attaques du système immunitaire de l’hôte. Malgré cela, les préparations cytologiques de lésions cutanées et viscérales de cryptococcose révèlent souvent une inflammation mixte.

Ce chien avait un titre d’antigène sérique positif à 1 :2048, signalant une exposition systémique à Cryptococcus. La masse a été excisée et un traitement antifongique systémique a été débuté. Aucune information de suivi n’était disponible au moment de cette publication.

À propos de l'auteur

Carrie Flint, DVM, DACVP

Dre Flint est née et a grandi dans le sud du New Hampshire. Elle a fait ses études au Tufts University School of Veterinary Medicine et reçu son diplôme en 2006. Par la suite, elle a complété une résidence en pathologie clinique au Michigan State University en 2009 et a obtenu la certification de l’American College of Veterinary Pathologists la même année. Dre Flint s’est jointe à IDEXX au Laboratoire de Delta en Colombie-Britannique en octobre 2009.

En plus de son travail, elle aime la musique et la lecture, ainsi que deux loisirs relativement nouveaux soient la photographie et la décoration de gâteau. Une grande partie de son temps libre est consacrée à son magnifique labrador, Lily.

Si vous avez des questions concernant ce cas ou vous souhaitez discuter du diagnostic, n’hésitez pas de .

Consultez les études de cas en pathologie clinique
 

Nouveau : Hyperplasie mammaire fibro-épithéliale chez une jeune chatte par Emmeline Tan, DVM, DVSc, DACVP

Blastomycose chez un chien par Julie Webb, DVM, DACVP

Cryptococcose chez un chien par Carrie Flint, DVM, DACVP

Démodécie chez un chien par Brittney Fierro, DVM, DACVP

Hyperglobulinémie sévère chez un chien par Sébastien Overvelde, DVM, MSc, DACVP

Microdysplasie vasculaire chez une chien par Cathy Monteith DVM, MVSc, DACVP

Mycobactériose cutanée (lèpre) chez un chat par Natalie Kowalewich, DVM, DACVP

Péritonite infectieuse féline chez un chat par Heidi Peta DVM, MVSc, DACVP


Références :

  1. Cowell RL, Arndt TP. Cowell and Tyler’s Diagnostic Cytology and Hematology of the Dog and Cat, 4e édition. St. Louis: Elsevier Mosby; c2014. Chapitre 3, Selected Infectious Diseases; pp. 54-55.
  2. Kidd SE et al. Cryptococcus gattii Dispersal Mechanisms, British Columbia, Canada. Emerg Infect Dis. 2007; 13(1):51-57.
  3. MacDougall L, et al. Spread of Cryptococcus gattii in British Columbia, Canada, and Detection in the Pacific Northwest, USA. Emerg Infect Dis. 2007; 13(1): 42-50.
  4. Malik R et al. Infectious Diseases of the Dog and Cat, 3e édition. St. Louis: Saunders Elsevier, c2006. Chapitre 61, Cryptococcosis; pp. 584-598.

 

Tous les cas ont été suscités par des soumissions aux pathologistes d’IDEXX Canada à leur laboratoire régional.

Dans le but de protéger la confidentialité de nos clients et de leurs patients, les informations contextuelles de nos études sont  légèrement modifiées.