Ressources clients COVID-19

Nous allons continuellement mettre à jour cette page.
Veuillez vérifier réguilèrement pour de nouvelles informations.

Test SARS-CoV-2 (COVID-19) RealPCR

Pour les cas rares et en consultation avec votre autorité de santé publique.
Renseignements complets sur les tests

Foire aux questions

Oui. Le test SARS-CoV-2 (COVID-19) RealPCR IDEXX pour les animaux compagnie sera mis à la disposition des vétérinaires aux États Unis cette semaine, puis il sera proposé dans la plupart des pays du monde dans les semaines à venir, avec les Laboratoires de référence IDEXX et son réseau mondial comptant plus de 80 laboratoires.

Les principales autorités sanitaires et les vétérinaires d’IDEXX conviennent que la transmission du virus du SARS-CoV-2 se fait principalement de personne à personne et déconseillent de tester les animaux de compagnie asymptomatiques. Chez les animaux symptomatiques, il est plus probable que la maladie soit causée par une infection respiratoire plus commune que par la COVID-19.

Selon les directives d’IDEXX, qui sont conformes à celles des experts médicaux, les vétérinaires commandent le test SARS-CoV-2 (COVID-19) RealPCR IDEXX uniquement lorsque celui-ci est recommandé par une autorité de santé publique (par exemple, le bureau du vétérinaire en chef provincial ou territorial) et que les trois critères suivants s’appliquent:

  • L’animal de compagnie vit dans un ménage avec une personne infectée par la COVID-19 ou ayant été testé positive au coronavirus SARS-CoV-2.
  • L’animal de compagnie a déjà été testé pour des infections plus courantes et celles-ci ont été exclues par un vétérinaire.
  • L’animal de compagnie (en particulier les chats et les furets) présente des signes cliniques qui correspondent à une infection par la COVID-19. 

Oui. Pour examiner les cas positifs détectés par le test IDEXX SARS-Cov-2, veuillez cliquer ici.

Les experts continuent de rassurer les propriétaires d'animaux de compagnie quant à la faible probabilité que les animaux de compagnie soient infectés et à la probabilité encore plus faible que nos animaux de compagnie servent de source d'infection. Les principales autorités sanitaires conviennent que la COVID-19 est principalement une maladie humaine qui se propage par  transmission directe de personne à personne par les gouttelettes respiratoires. Depuis la mi-février, IDEXX a testé plus de 5 000 échantillons pour le virus responsable de la COVID-19. Les échantillons prélevés sur des chats, chiens et chevaux malades provenant de 17 pays ont été soumis aux Laboratoires de référence IDEXX pour des tests respiratoires. À ce jour, IDEXX n’a pu prouver la présence du virus responsable de la COVID-19 parmi les échantillons, ce qui laisse supposer que les chiens et chats vivant avec des personnes infectées ne sont eux-mêmes pas infectés, sauf en de rares cas isolés.

Il n’existe actuellement aucune preuve que les chiens ou les chats jouent un rôle dans la transmission de la maladie à l’humain, mais une preuve clinique de plus en plus sérieuse semble indiquer que les animaux seraient susceptibles d’être infectés, à différents niveaux. Des études récentes ont montré qu'en milieu expérimental, les chats et les furets sont plus susceptibles d’être infectés, en milieu expérimental, et de transmettre le virus à d’autres animaux; les chiens sont plus résistants, probablement en raison des différences dans leurs récepteurs ACE-2.7-9 

Certains cas isolés de transmission zoonotique inversée (transmission de l'humain à l'animal) ont été signalés chez des chats et des tigres.10,11 Une preuve sérologique suggère que les infections asymptomatiques seraient plus courantes chez les chats qu’on ne le pensait initialement.12 L’infection chez les chats et les furets se présente souvent de façon subclinique, mais peut provoquer des signes respiratoires bénins, de la fièvre et, dans certains cas, des symptômes gastro-intestinaux. Chez ces espèces d’hôtes secondaires, l’infection semble durer moins longtemps que chez l’humain. Bien que des infection zoonotiques inversées transitoires aient été rapportées ici et là chez des chiens vivant avec des personnes infectées par la COVID-19, aucun signe clinique n’a été signalé chez ces chiens.10,13 On ne pense pas que les animaux jouent un rôle dans la transmission de la COVID-19 aux humains.1-4

Pour obtenir les informations les plus à jour sur le risque de transmission du SARS-CoV-2 aux animaux, veuillez vous rendre sur le site Web des CDC consacré à la COVID-19.

Pour la liste des références cliquez ici .

La compréhension globale du COVID-19 est en constante évolution.  Les experts continuent de s’accorder sur le fait que le virus SARS-CoV-2 se transmet principalement de personne à personne. Dans le cadre de nos recherches, nous avons examiné plus de 5 000 échantillons soumis aux Laboratoires de référence IDEXX pour des tests respiratoires sur des chats et chiens malades dans 17 pays différents. Pour examiner les cas positifs détectés par le test IDEXX SARS-Cov-2, veuillez cliquer ici.

Ces informations, ainsi que des signalements isolés concernant deux chiens et un chat à Hong Kong, un chat en Belgique et maintenant un tigre dans un zoo de New York testés positifs au SARS-CoV-2, indiquent qu’il pourrait y avoir différents niveaux de sensibilité exigeant des examens plus approfondis. Alors que les recherches se poursuivent sur les résultats positifs isolés enregistrés chez des animaux de compagnie, nous apprenons que les chats et les furets pourraient être plus sensibles que les chiens aux infections de faible niveau. Grâce à cet ensemble de preuves, les principaux experts en médecine vétérinaire et en santé publique continuent de rassurer les propriétaires d’animaux de compagnie : la probabilité d’infection est faible et celle que nos animaux constituent une source d’infection est encore plus faible. Chez les patients symptomatiques, il est plus probable que la maladie soit causée par des infections plus courantes que par le COVID-19. Nous en apprenons chaque jour davantage, et si nous considérons qu’il est cliniquement important de commercialiser notre test RealPCR SARS-CoV-2 (COVID-19) IDEXX, nous le mettrons à la disposition des vétérinaires et de leurs patients.

La compréhension globale du COVID-19 est en constante évolution. Les experts continuent de s’accorder sur le fait que le virus SARS-CoV-2 se transmet principalement de personne à personne. Dans le cadre de nos recherches, nous avons examiné plus de 5 000 échantillons soumis aux Laboratoires de référence IDEXX pour des tests respiratoires sur des chats et chiens malades dans 17 pays différents. Pour examiner les cas positifs détectés par le test IDEXX SARS-Cov-2, veuillez cliquer ici.

Remarque : les tests PCR référencés concernant les chiens et le chat de Hong Kong, le chat de la Belgique et le tigre de New York n’ont pas été réalisés par IDEXX ni dans un laboratoire de référence de IDEXX.

Bien qu’il n’y ait actuellement aucune preuve que les chiens ou les chats jouent un rôle dans la transmission de la maladie aux humains, des signalements isolés de faibles résultats positifs au SARS-CoV-2 chez deux chiens et un chat à Hong Kong, un chat en Belgique et maintenant un tigre dans un zoo de New York, suggèrent qu’il pourrait y avoir différents niveaux de sensibilité aux infections chez les animaux qui nécessitent des études plus approfondies. Les chats et les furets pourraient être plus sensibles aux infections cliniques, tandis que les chiens semblent généralement résistants à l’infection, probablement en raison des différences entre les espèces au niveau de leurs récepteurs ACE1-3, lesquels sont utilisés par le virus pour pénétrer dans les cellules.1 

En Belgique, un chat vivant en contact étroit avec un propriétaire infecté par le COVID-19 a présenté des signes respiratoires, des vomissements et de la diarrhée de façon temporaire, tandis qu’un chat de Hong Kong testé positif par PCR n’a manifesté aucun signe clinique. Un tigre dans un zoo de New York est le seul grand félin connu infecté par COVID-19. Les responsables de la santé publique pensent que le tigre s’est trouvé à proximité d’un collaborateur du zoo qui était porteur du virus COVID-19. 

Aucun des trois chiens pour lesquels les tests PCR se sont avérés positifs au virus du SARS-CoV-2 n’a présenté de symptômes susceptibles d’indiquer une infection. Un chien Poméranien gériatrique souffrant de maladies préexistantes et vivant dans un foyer avec des humains infectés à Hong Kong a été signalé comme testé faiblement positif au virus du SARS-CoV-2. À aucun moment le chien n’a présenté de signes cliniques correspondant à une infection par le COVID-19. Un deuxième chien du même ménage a été systématiquement testé négatif. Dans un autre ménage de Hong Kong, un chien vivant avec un humain positif au COVID-19 a également été testé positif par PCR pour le virus, mais n’a manifesté aucun signe clinique d’infection. 

Grâce à cet ensemble de preuves, les principaux experts en médecine vétérinaire et en santé publique continuent de rassurer les propriétaires d’animaux de compagnie : la probabilité d’infection est faible et celle que nos animaux constituent une source d’infection est encore plus faible. Chez les animaux de compagnie symptomatiques, il est plus probable que la maladie soit causée par une infection respiratoire plus courante que par le COVID-19.
 

  1. Wan Y, Shang J, Graham R, Baric RS, Li F. Receptor recognition by the novel coronavirus from Wuhan: an analysis based on decade-long structural studies of SARS coronavirus (Identification des récepteurs par le nouveau coronavirus de Wuhan : analyse basée sur des études structurelles du coronavirus SARS sur une décennie). J Virol. 2020;94(7):e00127-20. https://doi.org/10.1128/JVI.00127-20
  2. Shi J, Wen Z, Zhong G, et al.  Susceptibility of ferrets, cats, dogs and different domestic animals to SARS-coronavirus-2 (Sensibilité des furets, des chats, des chiens et de différents animaux domestiques au SARS-coronavirus-2). Préimpression https://doi.org/10.1101/2020.03.30.015347
  3. Kim Y, Kim SG, Kim SM, et al. Infection and rapid transmission of SARS-CoV-2 in ferrets (Infection et transmission rapide du SARS-CoV-2 chez le furet). Préimpression https://doi.org/10.1016/j.chom.2020.03.023

Tout au long de la pandémie de COVID-19, il y a eu tout un ensemble de théories et de mythes sur la façon dont ce virus aurait pu apparaître chez l’humain. Selon le Dr Scott Weese, éminent spécialiste des maladies infectieuses, la dernière théorie selon laquelle les humains ont contracté la COVID-19 parce que des chiens ont mangé des chauves-souris infectées par le coronavirus est « tout au plus spéculative ».

  • Il n’existe actuellement aucune preuve que les chiens ou les chats jouent un rôle dans la transmission de la maladie à l’humain. En fait, il n’existe aucune preuve que des chiens aient été à l’origine du SARS-CoV-2, la souche de coronavirus responsable de l’épidémie de maladies respiratoires liées au coronavirus 2019 (COVID-19) chez l’humain.
  • Les principales instances en santé publique, dont l’Association américaine de médecine vétérinaire (AVMA), les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) et l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), sont d’accord pour dire que la COVID-19 est principalement une maladie humaine qui est transmise directement d’un être humain à un autre par les gouttelettes respiratoires.
  • Depuis la mi-février, les Laboratoires de référence IDEXX ont testé plus de 5000 échantillons pour le virus COVID-19, provenant de chats, de chiens et de chevaux présentant des symptômes respiratoires, et ce, dans 17 pays. À ce jour, IDEXX n’a trouvé aucun résultat positif. Cela suggère que les chiens et les chats ne sont généralement pas infectés, sauf dans de cas rares et isolés.
  • Les recherches et les informations actuelles indiquent qu’il peut y avoir différents niveaux de sensibilité aux infections de courte durée chez les animaux de compagnie, en particulier chez les chats et les furets. Des études expérimentales sur les infections ont montré que les chiens sont généralement résistants à l'infection.

Pour plus d’informations, consultez ce blogue rédigé par le Dr Scott Weese, expert en maladies infectieuses.

Les coronavirus constituent une grande famille de virus composée de multiples sous-groupes de virus que l’on trouve couramment chez l’homme ainsi que chez d’autres mammifères, oiseaux et reptiles. Les coronavirus courants qui provoquent des maladies respiratoires ou gastro-intestinales chez nos patients vétérinaires sont les coronavirus alpha.

  • Les Laboratoires de référence IDEXX ont conçu un test PCR en temps réel visant à détecter le SARS-CoV-2 sur la base des séquences génétiques publiées du virus de l'éclosion humaine. Selon les directives d’IDEXX, qui sont conformes à celles des experts médicaux, les vétérinaires peuvent commander le test IDEXX SARS-CoV-2 (COVID-19) RealPCR uniquement lorsque celui-ci est recommandé par une autorité de santé publique (par exemple, le bureau du vétérinaire en chef provincial ou territorial) et que les trois critères suivants s’appliquent :

    • L’animal de compagnie vit dans un ménage avec une personne infectée par la COVID-19 ou ayant été testé positive au coronavirus SARS-CoV-2.
    • L’animal de compagnie a déjà été testé pour des infections plus courantes et celles-ci ont été exclues par un vétérinaire.
    • L’animal de compagnie (en particulier les chats et les furets) présente des signes cliniques qui correspondent à une infection par la COVID-19.
  • Le bilan canin Respiratoire Complet RealPCR inclut le test par RealPCR d'IDEXX pour le coronavirus respiratoire canin. Le coronavirus respiratoire canin contribue au complexe des maladies respiratoires infectieuses canines (également connu sous le nom de trachéobronchite infectieuse ou « toux de chenil »). Ce bilan n’est pas un test pour le virus SARS-CoV-2, à l’origine de la COVID-19. 
  • Les bilans Diarrhée Complet RealPCR incluent les tests par RealPCR d'IDEXX pour les coronavirus entériques canins, équin, félin ou du furet. Les coronavirus entériques peuvent provoquer des infections intestinales entraînant une diarrhée, en particulier chez les animaux jeunes. Ces bilans ne sont pas un test pour le virus SARS-CoV-2, à l’origine de la COVID-19. 
  • Le test PIF Virus RealPCR IDEXX pour le biotypage (en ajout au test Coronavirus Félin RealPCR) détecte les mutations les plus courantes à l’origine de la péritonite infectieuse féline (PIF), forme mutée du coronavirus entérique félin qui entraîne une maladie inflammatoire systémique grave, généralement mortelle. Ce test n’est pas un test pour le virus SARS-CoV-2, à l’origine de la COVID-19. 
  • Le test IDEXX IBV Ac détecte les anticorps contre le coronavirus gamma. Le virus de la bronchite infectieuse (VBI) provoque une maladie virale hautement contagieuse chez les poulets qui se manifeste habituellement sous forme de pathologie respiratoire. Ce test facilite la surveillance du statut immunitaire des grands troupeaux. Ce test n’est pas un test pour le virus SARS-CoV-2, à l’origine de la COVID-19.
  • Les tests RealPCR TGEV RNA Mix détectent les coronavirus entériques porcins. Plusieurs éclosions sévères de coronavirus entériques, caractérisés par une diarrhée aiguë et à propagation rapide, menacent les exploitations porcines du monde entier. Ce test n’est pas un test pour le virus SARS-CoV-2, à l’origine de la COVID-19.
  • Le test IDEXX Rota-Corona-k99 Ag est un test d’immuno-absorption enzymatique (ELISA) qui permet de différencier les infections par rotavirus, coronavirus et E. coli par la détection d’antigènes. Les coronavirus bovins peuvent entraîner la diarrhée chez les veaux. Ils peuvent également provoquer une dysenterie hivernale, avec une diarrhée hémorragique, des signes respiratoires légers et une baisse de production chez les bovins adultes. Ce test n’est pas un test pour le virus SARS-CoV-2, à l’origine de la COVID-19.

Notre compréhension de la transmission de la COVID-19 a évolué rapidement. Les principales instances en santé publique, dont l’Association américaine de médecine vétérinaire (AVMA), les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) et l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) estiment toujours que les animaux de compagnie ne jouent pas un rôle important dans la transmission de la COVID-19 aux humains. Cependant, plus en plus de données probantes suggèrent que les animaux de compagnie peuvent être à risque d’infection par le virus SRAS-CoV-2 après exposition à des humains infectés. Au cours du dernier mois, il y a eu plusieurs rapports isolés de transmission zoonotique inversée aux animaux, incluant deux chiens et un chat de Hong Kong, un chat de la Belgique et un tigre (et possiblement d’autres grands félins) du zoo de Bronx. Il est prouvé qu’au moins certains de ces cas sont réellement infectés et ne sont pas une simple contamination environnementale. De plus, des études expérimentales récentes sur l’infection ont démontré que les chats et les furets peuvent être infectés par le virus SARS-CoV-2 et peuvent transmettre l’infection à d’autres chats ou furets. Les chats et furets infectés peuvent être asymptomatiques ou présenter de la fièvre, des signes respiratoires légers ou des signes gastro-intestinaux. Une enquête sérologique suggère que l’infection asymptomatique chez les chats pourrait être plus fréquente qu’on ne le soupçonnait auparavant. Les chiens semblent plus résistants à l’infection et particulièrement à la maladie clinique que les chats ou les furets, probablement en raison de différences au niveau de leurs récepteurs ACE, que le virus utilise pour pénétrer dans les cellules.

Les principales autorités de santé publique s’accordent à dire que la COVID-19 est principalement une maladie humaine qui est transmise directement d’un être humain à un autre par les gouttelettes respiratoires.1-4 Un second mode de transmission est possible : par contact avec une surface infectée par le virus, et plus particulièrement les surfaces lisses, comme le plastique ou le métal.5,6 Les surfaces poreuses telles que le tissu ou la fourrure sont considérées comme moins susceptibles de transmettre le virus.

À mesure que ces nouvelles informations deviennent largement reconnues, l’opinion change quant à savoir s’il est indiqué de tester les animaux de compagnie. L’organisation mondiale de la santé animale (OIE) déclare : « Si une décision est prise à la suite d’une évaluation des risques de tester un animal de compagnie qui a eu un contact étroit avec une personne/propriétaire infecté avec la COVID-19, le test de PCR en temps réel sera recommandé pour tester les échantillons oraux, nasaux et fécaux/rectaux. »

Les vétérinaires (y compris les responsables de la santé publique) s’adresseront à IDEXX pour demander la disponibilité du test SARS-CoV-2 RealPCR IDEXX à utiliser pour tester les animaux domestiques (en particulier les chats et les furets) présentant des signes cliniques compatibles avec la COVID-19 et dont les pathogènes vétérinaires plus courants ont été exclus. Les experts recommandent de ne pas tester les animaux non-cliniques autrement que sur recommandation d’une autorité de la santé publique.

Selon les directives d’IDEXX, qui sont conformes à celles des experts médicaux, les vétérinaires devraient commander le test SARS-CoV-2 (COVID-19) RealPCR IDEXX uniquement lorsque celui-ci est recommandé par une autorité de la santé publique (par exemple, le bureau du vétérinaire en chef provincial ou territorial) et que les trois critères suivants s’appliquent :

  • L’animal de compagnie vit dans un ménage avec une personne infectée par la COVID-19 ou ayant été testé positive au coronavirus SARS-CoV-2.
  • L’animal de compagnie a déjà été testé pour des infections plus courantes et celles-ci ont été exclues par un vétérinaire.
  • L’animal de compagnie (en particulier les chats et les furets) présente des signes cliniques qui correspondent à une infection par la COVID-19.

Il n'est pas toujours indiqué de tester pour la COVID-19 les animaux symptomatiques habitant dans un ménage infecté, car les signes cliniques, le cas échéant, peuvent être légers ou passagers. Le test SARS-CoV-2 (COVID-19) RealPCR IDEXX peut être envisagé en cas de maladie respiratoire chez les furets ou les chats, uniquement après que les autres infections plus courantes aient été exclues du diagnostic. Il est recommandé de consulter une autorité locale en santé publique avant d’envisager de tester un animal pour la COVID-19. De plus, ces tests devraient être utilisés seulement chez les animaux dont on soupçonne fortement ou dont on sait qu’ils ont été exposés à la COVID-19. Chez un chat présentant des signes respiratoires, mieux vaut envisager de réaliser un bilan RealPCR pour les infections félines des voies respiratoires supérieures avant de tester l’animal pour le SARS-CoV-2, et ce, même s’il appartient à un ménage infecté par la COVID-19. De même, les furets présentant des signes respiratoires doivent subir un bilan RealPCR pour le virus influenza en parallèle au test SARS-CoV-2 (COVID-19) RealPCR IDEXX. 

Bien que le test SARS-CoV-2 (COVID-19) RealPCR d’IDEXX cible le même gène de nucléocapside que les tests du CDC, le test diffère de celui qui est effectué chez les humains. Le test pour la COVID-19 d’IDEXX a été spécifiquement conçu pour usage chez les patients vétérinaires, afin d’éviter la réactivité croisée avec les coronavirus vétérinaires et pour fonctionner sur la plateforme standardisée RealPCR d’IDEXX.

IDEXX Laboratories est un laboratoire de diagnostic vétérinaire uniquement. Nous ne sommes pas approuvés pour les tests humains et ne traiterons pas d’échantillons présentant de tels marqueurs.

Non. Bien que le test SARS-CoV-2 (COVID-19) RealPCR d’IDEXX cible le même gène de nucléocapside que les tests du CDC, le test diffère de celui qui est effectué chez les humains. Le test pour la COVID-19 d’IDEXX a été spécifiquement conçu pour usage chez les patients vétérinaires, afin d’éviter la réactivité croisée avec les coronavirus vétérinaires et pour fonctionner sur la plateforme standardisée RealPCR d’IDEXX.

OPTI Medical Systems

OPTI Medical Systems, l’entité d’IDEXX responsable du domaine de la santé humaine, participe à la réalisation de tests de COVID-19 pour les humains en élaborant une trousse d’analyse PCR fondée sur l’expertise d’IDEXX en matière de développement et de fabrication de tests PCR pour le bétail.

OPTI Medical a ainsi validé une trousse d’analyse PCR spécifiquement conçue pour l’utilisation chez l’humain destinée à une première distribution en nombre limité aux clients actuels qui jouent un rôle actif dans les tests de la COVID-19 pour les humains. Cette initiative est à un stade précoce.

Pas actuellement. Bien qu’il présente un intérêt théorique afin de différencier la contamination environnementale de l’infection transitoire chez les animaux de compagnie, un test d’anticorps pour les animaux de compagnie a moins de valeur lorsqu’il s’agit de découvrir et de prendre en charge l’infection qu’un test PCR destiné à déceler une infection active. Les tests pour la recherche d’anticorps contre le virus SARS-CoV-2 sont prometteurs en médecine humaine pour déterminer qui sont les personnes qui ont déjà été exposées à la COVID-19 et qui sont donc probablement moins susceptibles de contracter la maladie.

Bien que la situation soit très dynamique, nous nous engageons à vous fournir les produits, les services et le soutien auxquels vous avez confiance. Nous sommes généralement bien positionnés pour maintenir vos fournitures et services nécessaires. Nous nous efforcerons de vous tenir au courant en cas de changement. Pour certaines fournitures à forte demande, vous pourriez remarquer une limite de quantité maximale lors de la commande.

Avec un réseau mondial de plus de 80 laboratoires de référence IDEXX, IDEXX continue de recevoir et de traiter vos échantillons de patients. Les retards de transport causés par les mesures mises en œuvre par les gouvernements nationaux, régionaux et locaux peuvent entraîner des retards dans les délais.

Certains tests envoyés à des laboratoires tiers par IDEXX connaissent des retards ou peuvent être indisponibles en raison d’annulations de vols régionaux et de fermetures de laboratoires. Les tests qui deviennent indisponibles seront supprimés du répertoire de tests en ligne. Veuillez consulter Vetconnect PLUS pour obtenir des renseignements à jour.

Les coronavirus constituent une grande famille de virus composée de multiples sous-groupes de virus que l’on trouve couramment chez l’homme ainsi que chez d’autres mammifères, oiseaux et reptiles. Les coronavirus tirent leur nom de leurs protéines de surface en forme de pointes, ou corona, qui est le terme latin désignant une couronne. Les infections à coronavirus chez les animaux, par exemple le coronavirus entérique félin, sont généralement des coronavirus alpha.

Le virus SARS-CoV-2, à l’origine de la maladie au coronavirus 2019 (COVID-19), est un coronavirus unique qui infecte les voies respiratoires humaines et est différent des coronavirus précédemment identifiés infectant les êtres humains ou les patients vétérinaires. Le SARS-CoV-2 entraîne la maladie respiratoire COVID-19 chez l’homme est un coronavirus bêta.

La COVID-19 a été détectée pour la première fois en Chine, avec une éclosion initiale dans la ville de Wuhan. On pense que le SARS-CoV-2 a été transmis, à l’origine, par des chauves-souris. Depuis son apparition fin 2019, la COVID-19 s’est propagée dans le monde entier.

Chez IDEXX, nous comprenons que la pandémie de COVID-19 exerce une forte pression sur de nombreuses petites entreprises indépendantes et que c’est une période particulièrement difficile pour les pratiques vétérinaires.

Pour vous aider à faire face à des perturbations généralisées dans votre entreprise, nous offrons une prolongation de 30 jours des modalités de paiement standard pour tous les achats effectués entre le 1er mars et le 31 mars 2020. Les paiements pour les achats et les services fournis en mars seront maintenant dus le 25 mai 2020.

Compte tenu de l’urgence de ce changement, nos factures et relevés continueront de refléter vos conditions de paiement standard. Toutefois, ces montants ne seront pas considérés comme étant en souffrance pendant cette prolongation de 30 jours. De plus, si vous êtes actuellement inscrit à nos programmes de prélèvement ou paiement automatique et que vous souhaitez profiter de cette prolongation de 30 jours, veuillez communiquer avec notre équipe du service à la clientèle au 1-866-683-2551 pour suspendre votre paiement automatique.

Ma clinique fait partie d’une grande entreprise. Ce programme s’applique-t-il à ma clinique?
Notre programme de secours est conçu pour les petites entreprises qui éprouvent des difficultés particulières. Toutefois, IDEXX travaillera en étroite collaboration avec ses partenaires du groupe pour évaluer les besoins supplémentaires.

Je suis inscrit à un programme de prélèvement ou de paiement automatique. Comment puis-je profiter de la prolongation de paiement de 30 jours?
Si vous êtes actuellement inscrit à nos programmes de prélèvement ou de paiement automatique et que vous souhaitez profiter de cette prolongation de 30 jours, veuillez communiquer avec notre équipe du service à la clientèle au 1-866-683-2551 pour suspendre votre prélèvement ou votre paiement automatique.

Chez IDEXX, nous comprenons que la pandémie de COVID-19 mette de nombreuses petites entreprises indépendantes à rude épreuve et qu’il s’agit d’une période particulièrement difficile pour les cliniques vétérinaires. En soutien à notre engagement en matière de diagnostic à l’endroit de nos clients, nous vous offrons une aide immédiate et ne chercherons pas à faire respecter votre engagement relatif aux achats annuels minimums pour tout déficit entre aujourd’hui et le 1er octobre 2020.

À quel moment IDEXX communiquera-t-elle avec moi en vue de revoir mon entente?

Sous-réponse : D’ici le 1er octobre, si la pandémie se calme et que votre entreprise se stabilise, nous vous contacterons et travaillerons en étroite collaboration afin de revoir votre entente IDEXX d’une manière mutuellement acceptable. Bien que nous offrons cette période de répit, IDEXX ne renonce pas au droit de faire respecter notre entente selon ses modalités actuelles si nous n’arrivons pas à un accord de révision de votre engagement après cette période de pandémie.

IDEXX n’a pas identifié de COVID-19 chez les animaux de compagnie

IDEXX a évalué des milliers de spécimens canins et félins au cours de la validation d’un nouveau système d’essai vétérinaire pour le virus COVID-19 et n’a constaté aucun résultat positif chez les animaux de compagnie à ce jour. Lire la suite ci-dessous.

Communiqué de presse: IDEXX met le test du virus COVID-19 pour les animaux de compagnie à disposition des vétérinaires

Communiqué de presse: Une entreprise leader dans le domaine du diagnostic vétérinaire ne constate aucun cas de COVID-19 chez les animaux de compagnie

Ressource diagnostic: Mise à jour diagnostic Coronavirus, Avril 2020

Livre blanc: Preuves cliniques suggérant l’existence de différents niveaux de susceptibilité d’une infection par le virus SARS-CoV-2 (COVID-19) chez les animaux

Livre blanc: Test par RealPCR du SARS-CoV-2 (COVID-19) d’IDEXX (EN)

Merci d'être des #herosveterinaires!

En ces temps incertains, vous continuez à faire l'impossible, chaque jour. C'est ce que font les héros, et pour les membres de notre équipe et leurs animaux de compagnie dans le monde entier, vous êtes vraiment nos héros.

Lire la suite

Message important pour les clients d’IDEXX du Canada

Comme une mesure gouvernementale visant à limiter la propagation du virus COVID-19 a été émise dans une ou plusieurs provinces de notre pays, IDEXX a mis à jour cette page avec des informations et des conseils pertinents. Nous sommes ici pour vous aider de toutes les façons possibles. Bien que la situation soit très dynamique, les soins vétérinaires sont un service essentiel et nous nous engageons à vous fournir les produits, les services et le soutien auxquels vous faites confiance. Nous sommes généralement bien positionné pour maintenir vos fournitures et services vétérinaires :

  • Vous pouvez continuer à exécuter des diagnostics en clinique sur vos analyseurs, snaps tests et d’autres produits IDEXX, en particulier pour les patients urgents. Nous vous suggérons de garder de 2 à 4 semaines de consommables en inventaire en cas de retard de transport causé par des annulations de vols.
  • Avec un réseau mondial de plus de 80 laboratoires dans le monde, IDEXX continue de recevoir et de traiter vos échantillons de patients à travers notre réseau de laboratoires de référence IDEXX.

Veuillez noter que les retards de transport causés par les mesures mises en œuvre par les gouvernements nationaux, régionaux et locaux peuvent entraîner des retards dans les délais d’exécution aux laboratoires de référence IDEXX, ainsi que dans l’expédition de fournitures. Nous nous efforcerons de vous tenir au courant si cela devait se produire.

Afin d’assurer votre santé et votre sécurité, celle de vos clients et de nos employés d’IDEXX, IDEXX suivra les conseils des autorités locales et des autorités sanitaires concernant les voyages et les visites en personne. Tant et aussi longtemps que le gouvernement a approuvé les voyages à l’intérieur du pays pour des raisons professionnelles, nous restons disponibles pour vous rencontrer. Nous respectons également et nous nous en remettrons à votre préférence pour une réunion en personne ou à distance.

Des questions ?

Adressez-vous au service à la clientèle

Santé publique et autres demandes non clients: Cliquez ici.